Partager cette page
logotype-nexem-cmjn-01-300x132
20 avril 2017

Quelles évolutions pour les modèles socio-économiques des associations ? Découvrez le rapport réalisé par KPMG, avec l’appui de Nexem

Commandée par l’UDES et le Mouvement associatif, et réalisée avec le soutien et l’appui technique de Nexem, l’étude de KPMG s’est donnée pour ambition d’étudier les modèles socio-économiques des associations et les stratégies d’évolution de ces modèles.

Balayant de façon volontairement large le spectre associatif, l’étude s’est intéressée plus particulièrement aux associations employeurs des secteurs suivants :

  • le secteur sanitaire, social et médico-social : la petite enfance, l’enfance, le handicap, les personnes âgées ;
  • le secteur de l’aide, des soins et des services à domicile ;
  • le secteur de l’animation périscolaire, du sport et du tourisme social, solidaire et familial.

En croisant deux paramètres (l’origine des ressources associatives : financement public total, partiel ou minoritaire / la réponse au besoin : réponse unique au besoin social ou réponse globale et plurielle), l’étude identifie et développe ainsi six modèles socio-économiques différents.

Pour compléter ces travaux, une étude comparative au niveau européen présente les pratiques spécifiques mises en place par d’autres pays.

Mais au-delà d’une analyse de l’existant, cette étude se veut support et outil du changement. C’est pourquoi elle identifie une série de leviers externes et internes pour accompagner les associations dans leur évolution et y associe un certain nombre de bonnes pratiques issues des entretiens de terrain réalisés avec des acteurs associatifs :

  • les leviers internes : financement, renforcement et diversification des ressources ; stratégie, alliances et partenariats ; évaluer et suivre les impacts sociaux d’une action sur ses bénéfices ; gouvernance ; ressources humaines ;
  • les leviers externes : lien entre la puissance publique et les associations ; emploi dans le secteur associatif ; accès aux financements ; innovation sociale ; fiscalité ; bénévolat.

Découvrez l’étude de KPMG dans le détail.