Partager cette page
logotype-nexem-cmjn-01-300x132
1 juin 2017

Développement durable : lancement d’un observatoire pour évaluer les pratiques des structures du secteur sanitaire, social et médico-social à but non lucratif

Le 5 mai dernier, Nexem a signé avec le ministère des Affaires sociales et de la Santé, le ministère de l’Environnement et l’Anap, la nouvelle convention du développement durable 2017-2020. Cette convention a été signée conjointement avec 8 autres fédérations, unions et organisations du secteur : FHF, Fehap, FHP, Unicancer, Uniopss, Fnehad, Synerpa, FNAQPA. Parmi les axes forts de la convention, on note la création de l’outil d’autoévaluation des pratiques des acteurs du secteur en matière de développement durable et de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) appelé « Mon observatoire du développement durable ».

Quelques semaines avant le lancement de la Semaine européenne du développement durable, les têtes de réseaux du secteur ont donc signé avec l’État une convention d’engagement volontaire en faveur de l’intégration des enjeux du développement durable dans les pratiques professionnelles des acteurs du secteur sanitaire, social et médico-social. Cette convention invite ainsi les structures à engager des actions spécifiques et à adapter leur fonctionnement pour un développement plus durable à travers les axes de travail suivants :

  • management et pilotage de la démarche développement durable ;
  • communication sur les enjeux du développement durable ;
  • volet social et humain ;
  • politique d’achat ;
  • gestion optimisée des flux (eau, air) et « énergie » dans les bâtiments ;
  • prévention et gestion des déchets ;
  • transport et déplacements des personnels, des patients, des usagers, de leur entourage, des fournisseurs et des visiteurs ;
  • promotion des systèmes d’information, notamment de santé (SIS).

La convention prévoit également que chaque structure puisse valoriser son investissement en évaluant, une fois par an, la maturité de son organisation au regard des enjeux du développement durable via l’outil « Mon observatoire du développement durable » piloté par l’Anap[1]. Ce dernier qui est constitué d’un ensemble de 32 questions réparties sur 6 axes – gouvernance, sociétal, social, environnemental, achats responsables et axe économique – permet de restituer instantanément une analyse et de proposer un premier plan d’actions avec une sélection de ressources utiles.

Participez à la première campagne d’autoévaluation à partir du 1er juin

La première campagne d’autoévaluation par les structures est donc lancée à l’occasion de la Semaine européenne du développement durable 2017 qui vient de débuter. Tous les établissements et services sont invités à se rendre sur le site de l’Anap dédié à la RSE, entre le 1er juin et le 31 août 2017, afin de créer leur compte et de répondre aux questions (temps de réponse évalué à 4 heures par les établissements testeurs).

A partir des résultats agrégés par l’Observatoire, une synthèse nationale sera restituée en octobre 2017.

Pour aller plus loin

 

[1] Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux.