Partager cette page
logotype-nexem-cmjn-01-300x132
7 décembre 2017

Agnès Buzyn fixe de nouveaux objectifs au programme Paerpa

Lors de la présentation de sa feuille de route concernant la santé et la solidarité, en juillet 2017, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, avait exprimé des doutes quant à l’efficacité du parcours des Paerpa. Elle conforte désormais ce programme, dans un courrier adressé à Dominique Libault, président du comité de pilotage national de l’expérimentation Paerpa. De nouveaux objectifs aux expérimentations Paerpa sont fixés.

La ministre confirme notamment son intérêt pour ces expérimentations élargies à 16 territoires en 2016 et qui doivent durer jusqu’à la fin de l’année 2018. Elle rappelle, par ailleurs, que « La démarche de parcours de santé est essentielle à la bonne prise en charge des personnes âgées pour éviter les ruptures à l’occasion d’une hospitalisation, pour coordonner les différents intervenants sanitaires et sociaux auprès d’une personne, pour agir efficacement sur les facteurs de prévention des risques d’hospitalisation ». Des études d’évaluation ont d’ailleurs montré des premiers résultats positifs et encourageants.

Un bilan intermédiaire en ligne de mire

Agnès Buzyn souhaite que la démarche soit toujours pilotée par Dominique Libault, avec l’appui de la direction de la Sécurité sociale (DSS), pour répondre aux objectifs suivants :

  • veiller à la capacité de chaque territoire d’adapter les dispositifs actuels à leurs spécificités locales ;
  • porter une priorisation renforcée sur la qualité et les bonnes pratiques, notamment en matière de lutte contre la iatrogénie ;
  • envisager la mise en place dans les territoires ultramarins ;
  • simplifier les outils à la disposition des professionnels, notamment dématérialiser les échange concernant le projet personnalisé de santé (PSS).

Un bilan intermédiaire à fin 2017 sera réalisé avec l’Anap, l’Irdes et des partenaires. Objectif : formuler des « propositions de diffusion en termes de contenu, de calendrier et d’accompagnement financier dans une logique de convergence des dispositifs d’amélioration des parcours ».