Partager cette page
logotype-nexem-cmjn-01-300x132
1 août 2018

Prise en charge du vieillissement : le débat public débutera en septembre 2018

“Pour relever ce défi du vieillissement, j’ouvre un débat public sur les priorités, services et financements que nous devons choisir collectivement, pour assurer un accompagnement pérenne et solidaire de nos aînés”. Ce débat public et citoyen sur la prise en charge du vieillissement, qu’évoquait Agnès Buzyn en mai 2018, s’ouvrira en septembre, comme l’a annoncé la ministre lors d’une séance au Sénat.

Comme l’a rappelé la ministre des Solidarités et de la Santé, les établissements et services d’aide à domicile se trouvent au cœur de la prise en charge des personnes dépendantes, mais ils ont confrontés à des problèmes de recrutement. La DGCS est donc missionnée pour pour “définir et mettre en œuvre des actions concrètes améliorant la qualité de vie au travail (QVT) des professionnels du secteur médico-social”.

Les travaux de la commission QVT se poursuivront à l’automne pour les professionnels intervenant à domicile. Un plan d’action concernant les ESMS a d’ores et déjà été proposé par cette commission pour améliorer la QVT en Ehpad.

Quant à l’observatoire national, il concernera tous les professionnels de santé et médico-sociaux en établissement, en ambulatoire et à domicile.

Agnès Buzyn a également évoqué le “déploiement d’un véritable plan métiers et compétences associant l’ensemble des employeurs du secteur et les organismes de formation”.

Nexem investira le sujet de la prise en charge du vieillissement dès la rentrée de septembre.