Partager cette page
logotype-nexem-cmjn-01-300x132
30 mars 2017

Vers un dialogue social européen dans les services sociaux

Les organisations d’employeurs des services sociaux, partenaires du projet Pessis qui vise à créer un réseau d’employeurs pour participer au dialogue social au niveau européen et renforcer leur capacité d’influence, ont été auditionnées au Parlement européen le 21 mars dernier. Nexem est co-partenaire du projet, dont la mise en œuvre est assurée par l’association européenne des prestataires de services pour les personnes en situation de handicap (EASPD).

Les services sociaux ayant un impact dans la cohésion sociale, la croissance économique et la création d’emplois en Europe, les organisations d’employeurs ont fait une déclaration commune sur leur contribution à l’Union européenne. Il s’agit là de la première étape de la constitution d’une plateforme d’employeurs. Elle serait, pour l’instant, constituée d’employeurs allemands, autrichiens, belges, espagnols, tchèques et français. D’autres organisations d’autres Etats membres, moins avancées dans le projet, devraient la rejoindre prochainement.

Cette plateforme permettra d’aborder, avec les organisations syndicales de salariés déjà présentes au niveau européen, les défis lancés aux services sociaux et la négociation d’accords-cadres. Elle permettra également de peser sur les politiques européennes. En effet, les traités réservent un rôle et une influence particulière aux partenaires sociaux dans les processus de décision politique. La première action résidera dans la mise en œuvre du socle européen de droits sociaux qui sera présenté par la Commission européenne fin avril 2017 et dans laquelle les services sociaux ont un rôle évident à jouer.

La prochaine étape est une conférence finale en octobre 2017, qui devrait donner naissance à une nouvelle organisation d’employeurs européens.

Ce projet est cofinancé par le programme « Soutien au dialogue social de l’Union européenne ».